Gertrude Trevelyan

The lost novels of Gertrude Trevelyan

Anglais Nouveau BAC 2021 : Compréhension orale (B1/B2) et Compréhension écrite (B1/B2).

The lost novels of Gertrude Trevelyan

Alison Flood

Thu 10 Dec 2020 12.21 GMT

Cet article dans le journal The Guardian traite de la découverte d’un premier roman – Appius and Virginia – écrit dans les années trente en Angleterre par une écrivaine oubliée en tant qu’écrivain anglais.

Le livre était novateur dans la façon dont il traitait la solitude et constitue un commentaire social intéressant sur la vie d’une femme célibataire – a spinster – dans les années trente.

Le nom de l’écrivaine était Gertrude Trevelyan, une descendante de Sir Charles Trevelyan, fondateur de la fonction publique moderne. Elle a été la première femme à remporter le prix Newdigate de l’Université d’Oxford pour la poésie alors qu’elle y étudiante.

Elle est malheureusement décédée en 1941 après que sa maison – un appartement à Londres – ait été touchée par une bombe lors du blitz de Londres.

Voici quelques explications des termes utilisés dans l’article :

L’article mentionne plusieurs journaux bien connus en Grande-Bretagne :

The Spectator, The Daily Mail, The Times Literary Supplement et The Bath Chronicle and Weekly Gazette (un journal datant de 1760 et maintenant publié en ligne.)

Waterstones est une célèbre chaîne de librairies.

La Abandoned Bookshop est un projet en ligne dédié à la recherche et à la publication en ligne d’œuvres oubliées.

«Woolf» fait référence à l’auteur Virginia Woolf, une écrivaine féministe anglaise qui était l’une des plus grandes et des plus importantes auteurs modernistes du XXe siècle.

Voici le lien vers l’article d’origine dans The Guardian

Voici le fichier audio à la vitesse normale :

et voici le même fichier audio à une vitesse plus lente :

Pour terminer, voici les deux PDFs – en anglais et une traduction (Google) en français – si vous voulez verifier le texte :

Bonne écoute et à bientôt 🙂